Lundi 28 Février 2022

Ça y est, dernier réveil pour nous à Halifax avec Jolly Jumper.

Il fait froid ce matin, -10° avec un ressenti de -18° !

Mais notre courageux Jolly a quand même réussi à démarrer. Même si ça a été un peu dur.

Dernières recommandations pour les employés du port … Notre voyant moteur continue à faire du yo-yo ! Là pour la photo il s’est abstenu…

Direction le port, les rues ont été dégagées, donc pas de souci de verglas, ouf !

L’entrée du port de commerce
Premières formalités
On suit un pick-up qui nous conduit au bureau d’enregistrement
Le bureau d’enregistrement, ils sont débordés…

Ça nous fait tout drôle, on se retrouve au même endroit qu’il y a un peu plus de 2 ans lorsque nous étions venus chercher Jolly.

D’ailleurs à l’époque, ils ne le retrouvaient pas … quel stress.

Ils l’avaient garé à part et impossible de remettre la main dessus !

Là j’espère qu’ils ne l’oublieront pas à nouveau dans un coin.

Déjà que l’on est quand même un peu angoissés de le laisser au milieu de tous ces véhicules, avec la clef sur le contact, il faut vraiment avoir confiance … ou être un peu inconscients, comme nous ! En tout cas c’est le seul véhicule de loisirs stationné sur le port, contrairement à quand nous sommes arrivés il y a 2 ans. En même temps, quel européen envisagerait de faire du tourisme avec des températures aussi polaires…

Et en espérant qu’ils ne se soient pas trompés sur la destination d’arrivée dans leur document !

Bon j’imagine, qu’ils ont des codes qui indiquent de quelle traversée il s’agit.

Et bien voilà, nous quittons le port et laissons Jolly, on l’aperçoit au loin !

Plus qu’à espérer que le chargement se passe bien, on ne sait pas trop quel jour il aura lieu, mais les températures des prochains jours vont osciller entre -2° au plus chaud à -16°.

On se dit qu’au pire ils le démarreront avec des câbles, où ils le pousseront …?

Le cargo appareille le 7 mars prochain. Nous devions déposer Jolly avant le 3 mars fin de matinée.

En principe le bateau arrive à Anvers le 17 mars. Il faut attendre 2 jours ouvrés avant de pouvoir aller récupérer Jolly, donc si tout va bien, nous serons fixés le 21 Mars !

Nous partons pour rejoindre le centre ville d’Halifax à 5 kilomètres à pied.

Arrivée à notre dernier hôtel à Halifax, on est un peu tôt, mais heureusement on nous laisse nous installer dans la chambre.

Nous sortons faire un tour dans Halifax et surtout passer un test antigénique pour pouvoir prendre l’avion.

L’air est glacial, je ne pensais pas que l’on puisse avoir si froid !

Ça y est, nos résultats de tests ! Tous les deux, négatifs !

Balade dans Halifax.

Nous nous dirigeons vers la Citadelle d’Halifax.

C’est une vaste fortification britannique construite entre 1828 et 1856.

Elle a servi à la protection de l’une des quatre plus importantes bases navales de l’Empire britannique et a été désignée lieu historique national en 1935.

Tous les trottoirs et escaliers ne sont pas déneigés !

Et voilà ! Petit bilan de ce voyage commencé le 6 septembre 2019.

Nous avons parcouru 35 000 km au total sur les routes du Canada et des États-Unis.

Au Canada, nous avons traversé quatre provinces sur les treize que compte le pays : La Nouvelle Écosse, le Nouveau Brunswick, le Québec et l’Ontario.

Au Etats-Unis, nous avons «traversé» vingt quatre états sur les cinquante que compte le pays : Le Maine, le Vermont, le New Hampshire, le Massachusetts, le Connecticut, New York, le New Jersey, la Pennsylvanie, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Géorgie, la Floride, l’Alabama, le Mississippi, la Louisiane, le Tennessee, le Texas, le Nouveau Mexique, le Colorado, l’Utah, l’Arizona et pour finir la Californie.

Nous avons randonné dans vingt Parcs Nationaux d’État (aux USA). Nos deux pass annuel America Beautiful achetés ont été très largement rentabilisés.

Mécaniquement, nous avons eu pas mal de frayeurs. À plusieurs moments, nous nous étions psychologiquement préparés à abandonner Jolly Jumper sur place…

Un grand merci à vous tous, qui avez eu la patience de nous lire, accompagner, soutenir, encourager, donner des conseils et souvent redonner le moral par vos commentaires !

Peut-on dire aujourd’hui que nous regrettons d’avoir fait ce voyage avec notre fidèle Jolly Jumper…?

C’était formidable d’être dans notre petit nid, notre cocon à nous. Mais avec le recul et toutes les galères qui nous sont arrivées, je ne pense pas que nous recommencerions à partir avec notre propre véhicule sur un autre continent, ni que nous conseillerions à quelqu’un de partir avec le sien.

À moins d’être très compétent en mécanique et d’avoir un stock conséquent de pièces de rechange ! Ceci dit nous avons croisé des personnes qui étaient parties pour plusieurs années à bord de leur véhicule, donc c’est faisable. Après peut être que Jolly commence à être un peu âgé…

Si on tient compte de l’aspect financier (et si Jolly Jumper revient sans plus d’encombres en Europe) nous sommes gagnants par rapport à une location pour un véhicule similaire sur la durée réelle de notre voyage (9 mois). Simplement nous avons subi plus de stress que si c’était une simple location. L’angoisse de ne pas arriver à le ramener.

Nous aurions dû ne rentrer de ce deuxième voyage qu’au bout de 6 mois, mais les différents soucis rapidement rencontrés nous ont fait écourter notre séjour. Nous avions tous les jours la boule au ventre en démarrant le fourgon, de savoir si un problème mécanique supplémentaire allait survenir…

Malgré tout et notamment toutes les situations de stress, voyager c’est une sacrée aventure. Il faut parfois des nerfs à toute épreuve et relativiser les épreuves, pas toujours évident… On sort quand même nettement de notre zone de confort. Rien que la langue pour nous est un obstacle à franchir !

Bref, nous continuerons à voyager, chaque fois que ce sera possible. Dans un premier temps, beaucoup moins loin, l’Europe c’est déjà pas mal grand !

Ce soir nous dormons à Halifax. Nous prenons l’avion demain à 17h00, une escale à Montréal et retour en France mercredi matin !

Bien sûr nous ne manquerons pas de donner des nouvelles de la « croisière » de Jolly et surtout de sa récupération à Anvers ! (Si tout va bien …)

4 réflexions sur “Lundi 28 Février 2022

  1. Marine

    Que d’aventures et d’angoisses encore pour cette dernière journée. J’en ai aussi la boule au ventre depuis la dernière photo de Jolly au loin ! Ça doit faire tout drôle de le laisser une fois de plus, comme vous le rappeliez dans le port qui l’avait un peu mis de côté au début !
    Courage, j’imagine encore l’angoisse jusqu’à l’annonce du départ du cargo …
    En tout cas je rejoins de commentaire de Béatrice d’hier, comment je vais démarrer mon petit déjeuner sans le blog maintenant ? C’est addictif, on s’y croit, pour ma part j’ai revécu certains passages de notre propre voyage avec vos photos, et j’étais bien là bas par correspondance ^^
    Vivement que vous repartiez que notre roman feuilleton puisse reprendre ! 😁
    En attendant, rentrez bien, j’espère sans encombres. Préparez-vous, hier on avait 9° ici, une vraie canicule pour vous ! 😘

    J’aime

    1. Coucou ma fille, on a bien pensé à vous deux pendant notre périple, parfois proche du vôtre, avec nos galères, comme vous d’ailleurs avec les vôtres !
      C’est vrai que l’on a encore la boule au ventre en songeant qu’il va falloir l’embarquer avec les températures locales. Par exemple ce matin il fait -15° avec un ressenti de -21°, c’est énorme pour la batterie et le moteur de Jolly …
      Le pire c’est qu’on n’est pas sûrs qu’il sera réellement à bord le 7 mars prochain… j’espère que nous trouverons le moyen d’avoir des nouvelles 😉 !
      Comme tu dis, le temps va nous paraître bien chaud en rentrant en France !
      Quant à nos prochains voyages, ils seront bien moins lointains …
      Gros bisous à tous les quatre, à très bientôt 😘 !

      J’aime

  2. Sébastien Camus

    Bravo à vous deux et merci de nous avoir partagé cette formidable aventure humaine (et mécanique 😜).
    Malgré tous ces soucis, il y a eu tellement de belles rencontres, d’extraordinaires paysages, de découvertes culturelles et historiques,…
    Bien entendu c’est un point de vue extérieur sans vécu de votre quotidien.
    On croise les doigts pour que le voyage du courageux Jolly Jumper se passe bien.
    Gros bisous à vous deux de nous quatre
    À très bientôt

    J’aime

    1. Coucou Sébastien, merci pour ton enthousiasme sur notre voyage 😀 !
      Le temps passé nous permettra de relativiser nos galères et sans doute il ne nous restera que les bons moments. On rira même de certains passages, comme la perte du lanterneau ! Néanmoins le fait d’être sur un autre continent et de savoir que si Jolly ne pouvait pas rouler il n’y avait pas d’autre option que de l’abandonner ça nous a mis un coup au moral.
      Mais c’est vrai que ce fut un voyage enrichissant avec des rencontres merveilleuses et des paysages que nous ne trouverons pas ailleurs, de beaux souvenirs !
      Nous repartirons vers d’autres destinations c’est sûr, mais moins loin !
      À très bientôt.
      Gros bisous à vous quatre 🤗 !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s