Samedi 15 Janvier 2022

Hier nous avons quitté Sausalito pour revenir à San Francisco par le Golden Gate.

Aujourd’hui, visite du pénitencier d’Alcatraz.

Départ d’assez bonne heure, il n’y a pas trop de monde dans les rues de San Francisco.

Nous avons un peu moins d’une heure de marche pour rejoindre le quai 33 d’où part le ferry qui va à l’île d’Alcatraz.

On en profite pour se balader.

Sur le quai 39, des phoques ont élu domicile !

Ils sont venus ici, dans la marina, de leur propre chef et y restent volontairement ! Au départ ils n’étaient que 300 individus, mais la colonie n’a cessé de croître, en novembre 2009 il y a eu un record de 1701 phoques sur les pontons de bois !

Bon nous aujourd’hui on n’en n’a vu que 2 …

Nous avons quinze minutes de ferry pour rejoindre l’île.

Le plus célèbre pénitencier du monde est aussi le site le plus mystérieux et fascinant de la baie.

L’île d’Alcatraz, d’une superficie de 5 hectares, est située à moins de 2,5 km du port de San Francisco.

Elle fut nommée ainsi par les Espagnols car elle servait de refuge à de nombreux pélicans (alcatraz est le nom espagnol actuel du Fou de Bassan). Cette île hébergea une forteresse militaire pendant plusieurs décennies (1850-1909), puis une prison militaire (1909-1933) et une prison fédérale de haute sécurité (1934-1963).

Le mirador

Occupé par des activistes amérindiens de 1969 à 1971, le complexe d’Alcatraz est aujourd’hui reconverti en un site historique géré par le service des parcs nationaux des États-Unis.

Les années 1930, synonymes de Dépression aux États-Unis, étaient aussi célèbres pour leurs gangsters comme Al Capone qui est passé par Alcatraz.

La distribution des uniformes à l’arrivée des prisonniers

Les conditions de vie sur « The Rock » étaient terribles.

Sur Alcatraz on comptait 1 gardien pour 3 détenus, contre 1 pour 12 à 30 pour les autres prisons.

Les prisonniers étaient appelés par un matricule et non par leur nom, afin de les briser moralement.

Alors eux, ils ont déjà l’uniforme rayé !

Il était ainsi question de montrer au public que l’État était résolu à enrayer la hausse de la criminalité des années 1930, liés à la prohibition. La criminalité avait augmenté de 1000% en 30 ans !

3 rangés de cellules les unes au-dessus des autres.

Les familles des gardiens vivaient sur l’ile, mais les enfants allaient à l’école grâce à un ferry, dans la plus grande discrétion.

Les habitations des gardiens

Les écoles elles-mêmes devaient tenir au secret le fait que certains enfants étaient issus d’Alcatraz afin d’éviter les pressions.

On peut distinguer deux fonctionnements distincts ; lors de sa création, très rude, pression psychologique des détenus pour les punir, puis dans les années 60 des coupes budgétaires sévères et un adoucissement de la vie carcérale, 2 films par mois, 1 heure de musique par jour…

Cette île est cernée de courants glacials qui ont rendu l’évasion quasiment impossible.

Vue sur San Francisco d’Alcatraz

36 tentavives d’évasion ont eu lieu.

La seule évasion « réussie » d’Alcatraz est la fuite, la nuit du 11 juin 1962, de trois détenus, Frank Morris, les frères Clarence Anglin et John Anglin. Ils prennent la fuite à bord d’un radeau de fortune après avoir creusé le mur de leur cellule avec une cuillère pour grimper dans le conduit d’aération !

Allen West, un quatrième complice, n’a pu se joindre à eux en raison d’un contretemps, car le trou qu’il a creusé était trop petit pour lui. Il se blesse quand il essaye de passer à travers, il abandonne puis commence à creuser un peu plus le contour de la grille pour terminer à 2 h du matin.

Malgré un important dispositif mis en place pour les capturer, ils n’ont jamais été retrouvés, peut-être se sont-ils noyés …

La visite permet de découvrir les 600 cellules (1,50 m × 3m) qui s’empilent sur 3 étages et 4 grands couloirs.

Les pièces d’isolement (dark holes) où l’on jetait les prisonniers récalcitrants sont impressionnantes.

On sent l’atmosphère pesante.

La cour de la prison :

Le 21 mars 1963, sur décision du Procureur général des États-Unis Robert Kennedy, la prison d’Alcatraz ferma définitivement ses portes après vingt-neuf années de service, car les coûts de gestion devenaient trop élevés.

Cette visite nous a donné envie de revoir le film « Les évadés » de 1979, réalisé par Don Siegel avec comme acteur principal Clint Eastwood dans le rôle de Frank Morris.

Nous sommes revenus par le ferry sur San Francisco et avons traversé la ville en montant et descendant !

Et on s’est aperçus qu’il y a une alerte tsunami en vigueur pour aujourd’hui…

On espère être garés suffisamment en hauteur pour éviter tout risque la nuit prochaine… On est un peu plus haut que le niveau de la mer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s