Mercredi 15 décembre 2021

Finalement, il y avait tellement de vent sur notre spot, (Le fourgon était bien secoué) que nous nous sommes déplacés sur un autre parking à 200 mètres de là, mais un peu plus protégé du vent.

Nous avons bien dormi, au calme ! Au réveil, petit flottement, quelle heure est-il en réalité…? Sur le téléphone d’Éric il est 6h00 du matin et sur le mien il est 7h00 … Nous sommes à cheval sur un fuseau horaire, entre l’Arizona et le Nevada, du coup chacun prend l’heure qui l’arrange !

Éric se posait la question « pourquoi Las Vegas est-il devenu le paradis des Casinos dans ce coin aussi désertique ? »

Alors il a cherché ! Et trouvé !

C’est avec la création du barrage Hoover en 1930, que la population de Las Vegas a fortement augmenté passant de 5 000 à 25 000 habitants. La plupart des nouveaux arrivants, venant de tous les états, étant majoritairement masculins et célibataires, la ville de Las Vegas va développer le marché des grands spectacles de divertissements. Des propriétaires locaux s’associent à des financiers Mormons et à la Mafia pour développer la construction de casinos et de spectacles de Showgirls afin de divertir les travailleurs masculins employés à la construction du barrage.

Réalisant que le jeu serait rentable pour les entreprises locales, l’État du Nevada légalise localement le jeu, en 1931. Las Vegas, avec une petite – mais déjà bien établie – industrie illégale du jeu est sur le point de commencer son ascension en tant que capitale mondiale du jeu.

Le barrage est achevé en 1935. En 1937, la Southern Nevada Power (compagnie d’électricité du Nevada du Sud) devient le premier fournisseur d’électricité produite par le barrage et Las Vegas est son premier client. Fremont Street, la plus ancienne avenue de Las Vegas est surnommée Glitter Gulch en raison des nombreuses lumières fonctionnant à l’électricité. Pendant ce temps, bien que la population des travailleurs du barrage ait disparu, le barrage Hoover et son réservoir, le lac Mead, sont transformés en attractions touristiques : il devient nécessaire de créer des hôtels supplémentaires de classe supérieure.

Au réveil, en face de notre Fourgon, il y a des arrosages automatiques sur la pelouse de l’école du quartier, malgré la pluie une bonne partie de la nuit !

Arrosage de pelouse dans une région plutôt désertique !

Cela nous interpelle quelque peu. Quel gâchis d’eau !

C’est grâce au barrage Hoover que Los Angeles et Las Vegas sont tels que nous les connaissons aujourd’hui. L’eau du barrage alimente aussi les champs de blé, de luzerne et de maïs dans ce désert « apprivoisé ».

La rivière et le barrage ont fait l’ouest ; maintenant, la crise climatique menace cet équilibre .

Depuis 2000, les scientifiques disent que le débit de la rivière a diminué de 20 % par rapport à la moyenne du siècle précédent. Les dernières années sont devenues les plus sèches jamais enregistrée, le débit dans le lac Mead n’étant plus qu’un quart de ce qui serait considéré comme normal.

Pour essayer d’économiser l’eau, des associations écologiques, incitent les habitants à modifier leurs jardins.

Ne plus faire de jardin avec une pelouse verte nécessitant beaucoup d’arrosage,

Mais remplacer par des jardins de type texan, composés de cactus et de plantes locales nécessitant beaucoup moins d’eau.

Après les réflexions d’Éric, vous l’aurez compris, aujourd’hui visite de Las Vegas !

Pour ma part, j’y vais, en étant mitigée, pas plus emballée que ça. Je m’en serais bien passée, mais Éric y tient et c’est vrai que tant qu’à être en Amérique, c’est un peu incontournable !

Alors en avant pour la démesure !

Beaucoup de limousines !

Tout d’abord, un peu la galère, on avait logiquement repéré des spots gratuits sur Park for night, impossible de les trouver…

On a fini sur un parking du Casino Bally’s où on l’espère ça ne nous coûtera que 15 $ la nuit !

Nous avons arpenté Las Vegas Boulevard (The Strip) du Casino « Cosmopolitan » au Casino « Encore ».

Les boutiques de luxe côtoient la misère… je n’ai jamais autant vu de SDF en Amérique qu’à Las Vegas…

Le Casino « Venetian »
Le Casino « Encore »
Les papillons sur Le sol sont des mosaïques de petits carreaux…
Un BAR !
Que de machines à sous !
Las Vegas Boulevard
L’intérieur du Casino « Paris Las Vegas »
Le Casino « Bellagio »
Le Casino « Cosmopolitan »

Nous avons laissé Jolly Jumper jouer aux machines à sous, mais pas nous !

Après dîner, Éric est retourné voir Las Vegas by night. Je n’ai pas eu le courage de l’accompagner, me sentant encore un peu souffrante.

Voici ce que j’ai raté !

Spectacle Vulcano du Casino « The Mirage » :

2 réflexions sur “Mercredi 15 décembre 2021

  1. Francis Ginette

    J’espère que tu vas mieux Sophie et que tu profiter à fond de cette région
    Las Vegas reste Las Vegas il aurait été dommage de ne pas en profiter
    Tout est démesure et grandiose. Pourtant la crise est présenté un peu partout dans cette ville
    De l’eau de l’eau pourtant je crois que cette ville recycle l’eau des stations pour l’arrosage et et la consommation
    Sous Los Angeles Palm springs les pelouses sont en synthétique souf pour les golfs
    Bisous à tous les deux
    Jolly jumper semble revivre

    J’aime

    1. Bonjour Francis et Ginette, merci je vais mieux !
      Pour ce qui est de Las Vegas c’est sûr que c’est un incontournable, malgré tout.
      Côté écologie, il y a sans doute pas mal d’efforts entrepris, mais il reste beaucoup à faire, surtout dans cette ville.
      Jolly Jumper est en pleine forme, on espère que cela va durer !
      Gros bisous à vous deux !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s