Samedi 7 Mars

Nous sommes toujours sur notre parking …

Nous avons eu beaucoup d’échanges sur notre problème, que ce soit en France où en Amérique.

Merci à tous pour votre mobilisation et votre soutien, celà nous aide à tenir !

J’ai passé (Sophie) plus d’une heure au téléphone avec l’assurance américaine que nous avions souscrite avant de partir. Premier problème nous n’avons pas de ligne téléphonique américaine … Et ça, ça doit être un gros souci pour eux, du genre on ne peut pas créer de dossier parce qu’on n’a pas de numéro d’appel américain … On n’est pas en France mais on se croirait dans une administration de chez nous !

Bon au final l’assureur nous a envoyé la police sociale (?) parce que quand je leur ai dit que ça faisait 2 jours que l’on désespérait de trouver un garage pour réparer notre fourgon et que du coup on dormait dedans sur un parking, il a jugé notre situation précaire …

Un policier est venu, j’ai essayé de lui expliquer que nous voulions juste un remorquage dans un garage … J’ai fini par lui donner le numéro de téléphone de l’assurance pour qu’il les appelle et se débrouille avec eux … Pfff …

Il a été convenu que nous rappelions l’assurance lundi matin pour essayer de trouver un remorquage et un garage !

J’ai demandé au policier de prévenir le magasin afin que la sécurité (qui est venue la nuit dernière pour nous déloger) nous laisse tranquilles jusqu’à lundi matin …

Au milieu de tous ces échanges, un Américain nous est venu au secours !

Tim

Et en prime un français expatrié est arrivé peu après, pour faire l’interprète, accompagné de son beau-fils.

Alain (80 ans !) et Mike

C’est quand même extraordinaire l’Amérique, parce que notre mécanicien et notre interprète ne se connaissent pas, mais se retrouvent autour de nous pour nous aider !

Nous pensons sur c’est suite à mes échanges téléphoniques à San Diego en Californie, (merci Marine pour ce contact Citroën) que tout ce petit monde s’est retrouvé auprès de nous.

Notre Américain-mécanicien, lui il a mis les mains dans le moteur … Il a passé tout l’après midi à essayer de comprendre son fonctionnement. Bon maintenant, c’est sûr on ne peux plus du tout rouler …

Il a démonté le filtre à gasoil et celui-ci est propre … La panne ne vient pas de là. Donc c’est plus grave.

Il semble (sans certitude absolue) que ce soit une sorte de régulateur de pression … Mais bon on n’a pas tout compris. Il faut qu’il revienne avec des manomètres adaptés à la pression pour faire un test.

Seulement voilà en remontant le filtre, à présent il y a une fuite de gasoil … Donc on ne peux absolument plus bouger !

Il revient demain, il réfléchit à la situation. Il pense qu’il peut réparer, il est optimiste, nous on l’est beaucoup moins, je me demande comment il va faire pour trouver les pièces …

Sans compter que nous devons partir du parking lundi au plus tard.

Le point positif de la journée c’est qu’au moins quelqu’un d’ici s’est enfin penché de très près sur la mécanique de Jolly Jumper.

Après est ce que l’on peut lui faire confiance … ? De toute façon, on n’a pas le choix.

14 réflexions sur “Samedi 7 Mars

  1. Anne-Béatrice

    Hello !
    Bonjour les amis.
    De tout coeur avec vous.
    Quelques idées : petits grains de sable avec les grès friable traversés.
    Et
    La composition du carburant, parce que ceux qui remontent du Mexique vers les USA… donc si quelqu’un peut siphonner et changer le carburant, ça pourrait aller dans le bon sens…
    https://www.eia.gov/petroleum/gasdiesel/dieselpump_hist.php

    Et, oui, garder le moral et le sourire ! (Plus facile à dire qu’à faire c’est sûr, mais vous avez les ressources et c’est dimanche ).

    Le consulat a-t-il été informé voire impliqué ? Il devrait avoir un téléphone fixe américain lui…

    Union de pensées. Bises. Anne-Béatrice

    J’aime

  2. Sébastien Camus

    Coucou vous deux,
    L’idée d’Anne-Béatrice concernant l’implication du consulat me semble assez pertinente. Ils ont certainement des contacts qui pourraient peut-être vous aider. Et puis ce serait un bon intermédiaire pour d’éventuels contacts avec l’administration américaine.
    En tout cas on vous souhaite tout plein de courage et on croise les doigts pour vous.
    Bisous
    Sébastien

    J’aime

    1. Bonjour Sébastien, merci à toi.
      Nous n’avons pas encore informé le consulat.
      Nous allons réfléchir à cette éventualité.
      Étant donné que pour le moment nous avons choisi « l’option Tim », il nous semble souhaitable de le laisser continuer à intervenir sur le fourgon jusqu’à ….
      Encore merci pour ton implication.
      Gros bisous à tous les quatre.

      J’aime

      1. Anne-Béatrice

        Merci de votre moral, Sophie, Eric, merci à Sébastien de son message et à Tim de son implication technique.

        Pour pour approfondir mon intuition : chez les constructeurs automobiles (pour lesquels je travaillais avec certains des lecteurs de ce blog), on disait il y a 15 ans
         » la côte Est a les réglages et les référentiels de l’Europe : les gens traversent l’Atlantique, vont à New-York, en Floride, au Québec… Et quand ils sont sur la côte Ouest, ils arrivent à San Francisco ou à LA et ils vont visiter les Canyons. Ils louent leur véhiculent sur place. Seules les stars ont leur voiture de course dans leur jet privé et… !
        Ensuite, le trajet doit être du Nord au Sud ! »
        Par ailleurs, cher Eric, le défaut de cliquetis a du toucher quelque chose de profond dans ta mémoire motoriste…
        Mais, le diesel ou de l’essence pauvre avec de l’huile c’est pareil en bilan carbone, non ?😉. »

        Et les pétroliers arbitrent les raffinages et les quantités sur plein de critères autres.

        Et un vieux souvenir remonte à ma mémoire : cela pourrait être un de nos collègues du centre de recherche, spécialiste en combustion, oxydes d’azote etc. Il avait tenté de traverser d’est en ouest et, planté au milieu un peu comme vous, il avait été dépanné par un apport de carburant pris sur une pompe de la façade est. (Peut-être Jean-Sylvain Bachman ou Christian Lequertier… ? Ou alors un autre aventurier…). A réfléchir pour la suite de nos aventures diplomatiques.

        Tenez bon, vive Jollyjumperenamerique !
        Bises. Anne-Béatrice

        J’aime

      2. Ouah ! Merci Anne-Béatrice ! Voilà qui nous donne matière à réflexion …
        Dommage que nous ne nous soyons pas penchés sur ce genre d’informations avant notre départ …
        Nous ne serions sûrement pas venus de ce côté-ci avec notre fourgon …
        Quant à rajouter du « carburant de la côte est », hélas celà semble un peu tard et compliqué.
        Merci à toi pour ton analyse et surtout pour ton grand soutien.
        Pour le moment Tim n’est pas encore revenu, il continue ses recherches pour résoudre la situation.
        Bonne soirée bises à toi.

        J’aime

  3. Didier

    Bonjour à vous deux. Ce serait dommage que votre aventure s’arrête sur une panne moteur. C’est vrai que c’est déjà difficile de trouver un bon garagiste en France, alors à l’étranger avec une marque qu’il ne connaisse pas ! Je croise les doigts et j’espère que vous aller trouver l’origine de la panne et la corriger. Bises

    J’aime

    1. Merci Didier, c’est très gentil de nous soutenir ! Celà nous fait du bien, car notre moral n’est pas vraiment au beau fixe.
      C’est vrai que les pannes moteur c’est parfois bien compliqué, même en France !
      Notre sort est pour l’instant entre les mains de Tim …
      Bonne soirée. Bises.

      J’aime

  4. laurent salmon

    merde alors. C’est pas possible.vous n’allez pas arrêter comme ça. Oui contacter le consulat le plus proche ou alors essayé de trouver une radio locale. Elle fera peut etre pour vous une annonce sur les ondes, c’est très amerloc ça. Je suis sur que des gens entendront le msg et viendront vous aider. Aller faut y croire et continuer votre aventure. Gros bisous de france. Lolo.

    J’aime

    1. Bonjour Laurent, merci pour tes conseils avisés, pour le moment nous sommes entre le mains de Tim.
      On ne lui a d’ailleurs pas encore posé la question de savoir par quel biais il a eu vent de nos problèmes, mais il est venu hier pour nous secourir et il vient de revenir aujourd’hui.
      Bon il n’a pas encore la solution, mais il est très motivé !
      C’est super de se sentir autant soutenus, merci à toi !
      Bonne soirée en France.
      Gros bisous.

      J’aime

  5. Anne-Béatrice

    Rebonjour à vous.

    Si Tim a confiance, alors il faut le croire. On croise les doigts pour qu’il vous dépanne.

    Comment a-t-il réagi quand vous lui avez montré, via les photos ou le blog, que votre périple a récemment pratiqué :
    – les routes ensablées des pistes des canyons et
    – l’embourbement ?

    Quel est le modèle de votre SUV ? Et, si vous avez l’info, le modèle de votre bloc moteur ?

    Pendant ce temps, quelle température et quel climat avez-vous en ce moment ?
    La précarité estimée par votre assurance est… 🤔… déjà réelle 😨 ?Ou, avec l’eau, l’alimentation et la connexion électrique, ça va aller encore demain ou après-demain voire au delà ?

    Bises Anne-Béatrice

    J’aime

    1. Rebonjour Anne-Béatrice, concernant notre véhicule, c’est un fourgon Citroën Jumper 2 de 2006 avec un moteur 2,8 HDI Iveco.
      Nous n’avons pas encore eu l’occasion de raconter à Tim nos différentes récentes mésaventures … Il est tellement absorbé par notre moteur qu’il se plonge « en osmose » dessus pour tenter de le décrypter et nous n’avons pas envie de l’interrompre dans ses réflexions …
      Sinon ici, il fait un peu froid et il y a du vent. Nous sommes sans électricité, maintenant sans batterie moteur et bientôt sans batterie auxiliaire (donc nous n’aurons plus de chauffage) et à priori à cause de la pression atmosphérique qui a encore chuté, nous n’avons plus d’eau chaude (problème de combustion du brûleur).
      Sinon nous allons bien. Le moral est en dent de scie, nous tenons au mieux !
      Il nous reste encore le gaz pour chauffer de l’eau, faire à manger et nous réchauffer.
      Bon la météo à venir n’est pas terrible, neige puis pluie …
      Au pire nous recontacterons l’assurance pour nous trouver un meilleur abri !
      Notre première préoccupation de demain est de trouver un « refuge » pour Jolly Jumper. On doit quitter le parking.
      Bonne soirée.
      Bises à toi.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s