Jeudi 30 janvier

Nos tapettes sont restées vides, nous n’avons pas vu notre passager clandestin !

Par contre gros changement de température, 1 degré dehors ce matin, pour 9 degrés à l’intérieur !

Je viens de lire sur le net, que Donnie Lance, 66 ans, a reçu une injection létale hier soir au pénitencier de Jackson (Georgia). Il a été condamné en 1999 pour le meurtre de son ex-femme et de son nouveau compagnon. C’est la deuxième exécution aux Etats-Unis en 2020. Un mari violent récidiviste a été exécuté le 15 janvier au Texas.

Sur les 50 États, il y a 21 États où la peine de mort est toujours en vigueur, mais où elle n’a plus été officiellement appliquée depuis au moins dix ans. Rien ne les empêche concrètement de procéder à une exécution, mais ces peines ne sont plus prononcées dans les faits.

Enfin, 22 États ont purement et simplement aboli la peine de mort. Elle n’est juridiquement plus possible, sauf, bien sûr, pour les crimes relevant des autorités fédérales.

La notion de crime fédéral est particulière. Il s’agit d’une infraction considérée comme illégale non pas par la législation d’un État mais la législation des États-Unis. Telles que le carjacking, le kidnapping, la pédopornographie ou encore la fraude à la carte bancaire.

Et dans 7 États, la peine de mort a été exécutée sur 22 personnes en 2019.

À titre de comparaison, en 1892, le nombre d’exécutions s’élevait à plus de 1 386, en 1996 à 317, en 2007 à 111 et en 2012 43 personnes ont été exécutées.

Nous reprenons la route pour rentrer dans le parc national Big Bend. L’entrée est de 30$, mais grâce à notre Pass « Beautiful », nous ne payons pas.

En contrebas le camping de ce soir.

Nous trouvons un camping dans le parc, mais pratiquement complet, heureusement un Ranger nous trouve un emplacement, mais juste pour cette nuit. Et comme il y a pas mal de randonnées à faire dans le parc, nous espérons trouver une autre place pour demain. Nous comptons sur notre super Ranger (et un désistement de dernière minute …)

Notre emplacement à 16$ (sans électricité), on penche un peu !

A roadrunner dans le camping !

Un « Bip Bip », mais nous n’avons pas vu le coyote !

Le Grand Géocoucou lui a valu le nom de « coureur de route » en anglais (Roadrunner) ; il est de fait plus apte à la course qu’au vol. Omnivore et opportuniste, il présente de nombreuses adaptations aux milieux arides.

Il peut maintenir une vitesse à la course d’au moins 30 km/h sur de longues distances. Lorsqu’il court rapidement, il place sa tête et sa queue parallèlement au sol, et utilise sa queue comme gouvernail pour l’aider à changer de direction. Il préfère courir dans les endroits dégagés, comme les routes, les sentiers bien tassés et les lits de rivières asséchées plutôt que dans la végétation dense.

Nous partons faire une randonnée :

Le Casa Grande en arrière plan
Le Window

Il y a un sentier de 800 mètres menant a la vue du Window accessible aux handicapés.

S’il faut un film avec le thème de ce jour, je dirais « La ligne verte » de Frank Darabond 1999 avec Tom Hanks d’après une oeuvre de Stephen King.

Nous n’avons pas de connexion, nous profitons de notre retour de balade près d’un visitor center, pour publier notre article du jour grâce au wifi.

17h30, soleil rasant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s