Mercredi 29 janvier

Ce matin petite découverte, un voyageur clandestin est chez nous !!!

Un rongeur a grignoté notre sac en tissu pour manger notre pain ! Et il a entamé nos poires qui étaient sorties pour notre petit déjeuner, tout en nous laissant des petites crottes un peu partout (surtout sur le siège de Sophie, c’est là qu’il y avait le pain) !!!

On ne sait pas comment il a pu monter dans le fourgon !!? On a passé au moins 2 heures à tout vider pour le déloger. Pas trouvé !

On repart à l’Ouest de Pecos.

On franchit Pecos

Nous nous arrêtons à Langtry pour visiter le musée (gratuit) sur le Juge Roy Bean.

Je suis content, j’ai trouvé un personnage très caractéristique du Western, comme je les aime !

Quel est le point commun entre le Juge Roy Bean, Lucky Luke et Tex Avery ?

Souvenez-vous dans la BD Lucky Luke, « Le Juge », et bien, c’est Roy Bean !

C’est l’histoire du plus célèbre juge du Far West qui est racontée au « Judge Roy Bean Visitor Center » de Langtry grâce à des expositions. Le centre jouxte le Jersey Lilly, le saloon restauré qui servait de salle d’audience au juge Bean dans les années 1880.

Roy Bean

Phantly Roy Bean (né en 1825, décédé en 1903 à l’âge de 78 ans) était une personnalité de la conquête de l’Ouest, barman et juge arbitraire qui se surnommait lui-même « La Loi à l’ouest du Pecos ».

À 40 ans, Roy a tenu un saloon pendant plusieurs années au Nouveau Mexique. Il gagna de l’argent en faisant de la contrebande d’armes du Mexique vers les États confédérés d’Amérique en contournant le blocus durant la Guerre de Sécession (1861 à 1865).

Puis, installé à San Antonio, dans les années 1870, Roy nourrira sa famille (5 enfants) en vendant du bois de chauffage volé et en vendant du lait mélangé à de l’eau. Ses manières commerçantes valurent dans la région de San Antonio son surnom de « Beanville ».

En 1882, une compagnie de chemin de fer construisit une ligne entre San Antonio et El Paso.

Roy Bean et sa famille

Ni une, ni deux, à 57 ans, Roy Bean abandonne sa famille et son commerce illégal de San Antonio, pour aller vendre du whisky aux employés qui construisaient le chemin de fer, dans une tente qui suivait la construction.

Puis Roy Bean ouvre son saloon à Langtry.

Son saloon

C’est ici que sa vocation se dessine : en réglant, à sa manière, quelques échauffements et bagarres, il obtient le surnom de “judge Bean”.

Si bien qu’à sa grande surprise, les shérifs aux alentours lui ramènent des prisonniers à juger. Il finit par être nommé officiellement “juge de paix” par l’administration judiciaire texane à plus de 60 ans. Il faisait la loi à l’ouest de Pecos, assisté de son adjoint, un ours brun d’une taille remarquable et grand buveur de bière !

Son ours appelé « Bruno »

Il est considéré comme le juge le plus invraisemblable que connut l’Amérique, les condamnés allaient rarement en prison et étaient plutôt contraints aux travaux forcés immédiats, intimidés par son ours domestiqué.

Son saloon étant près du chemin de fer, là où les locomotives marquaient dix minutes d’arrêt, les voyageurs profitaient de cette courte pause pour descendre et aller rapidement boire un verre de bière dans son établissement.

Mais au moment de rejoindre le train sifflant le départ, les consommateurs payant avec de gros billets étaient systématiquement soumis à une amende : Bean était toujours dépourvu de monnaie. Un jour, un voyageur ayant payé sa consommation de 30 cents avec un billet de 20 dollars et ne voyant pas revenir sa monnaie s’impatienta, traitant alors Roy Bean de voleur. Fidèle à sa fonction de juge, Roy Bean lui adressa une amende de 19$70 pour outrage à la loi de l’ouest du Pecos !

Il y a même le crachoir !

D’après la légende on raconte que Roy mena une enquête sur la découverte d’un corps de personne tuée dans un accident. Le juge ne trouva qu’un revolver et 41 dollars 50. Il confisqua celui-ci et condamna le cadavre à une amende de 41$50 pour port d’arme illégal !

Mais sous cette carapace de personnage intransigeant, notre juge farfelu était pour le moins un être sensible. Un jour, il condamna à la pendaison un jeune garçon accusé d’avoir tué un cheval au cours d’une altercation au revolver (à l’époque tuer un cheval était un acte impardonnable). Il accorda au coupable le droit d’écrire une dernière lettre à sa mère. Touché par la lecture de celle-ci, Roy Bean revint sur sa décision et gracia l’accusé.

Roy est décédé en 1903 dans son saloon d’une crise cardiaque.

Roy Bean est devenu une véritable légende du folklore américain au même titre que Davy Crockett, mais pas pour les mêmes actes héroïques !

Il faut voir le film « Juge et Hors la loi » de 1972 par John Huston avec Paul Newman.

Ou relire la BD de Lucky Luke « le juge » !

Ah au fait, c’est quoi le rapport avec Tex Avery ?

Tex Avery (Frederick Bean) est un des descendants du juge Roy Bean !

Le centre d’information comprend un jardin de cactus regroupant des plantes du désert de tout le Sud-Ouest américain.

Nous avons recroisé Rob & Carole !

Reprise de la route en direction du parc de Big Bend.

Une vue sur des km …
Un cactus comme dans Lucky Luke !
Une « post office »
Je crois qu’elle sert encore !
Arrêt pour refaire le plein et achat de tapettes à souris …

On trouve un spot en plein désert juste avant de rentrer dans le parc Big Bend. Heureusement on a fait le plein d’eau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s