Samedi 25 janvier

Finalement, pas de problème durant la nuit.

Aujourd’hui, grand jour pour le blog. Hier, nous étions arrivés à 98% des 6 Go de notre plan WordPress.

Grâce aux conseils d’Alain pour réduire la taille de nos photos, nous avons grandement réduit la place mémoire des nouveaux articles. Mais bon, on est arrivés au maximum !

Sophie me rappelle de mettre moins de photos. Mais c’est très dûr, c’est ce que je trouve de plus intéressant dans un blog ! Et puis 20 à 30 photos par jour, je vous assure que j’en retire plein !

Sophie a pu changer l’offre en prenant 7 Go de plus (56 €, le budget de la journée !)

La visite de ce matin est un complément de celle d’hier, « FORT ALAMO ».

Ici, les gardiens du site portent des armes.

L’un des monuments les plus célèbres du Texas, la mission San Antonio de Valero, connue par nous français sous le nom de Fort Alamo.

Il est situé en plein centre-ville de San Antonio et surplombe une grande place. Bâti en 1718, renforcé en 1793 et occupé par une garnison espagnole, puis mexicaine au début des années 1800, il fut le lieu d’un terrible siège en 1836. Le site reste un symbole du courage des défenseurs du Texas.

Site gratuit avec musée et film explicatif de l’histoire de ce lieu. Il y avait même des représentations en costumes d’époque.

Le siège de Fort Alamo (23 février – 6 mars 1836) fut un événement majeur de la Révolution Texane. Après un siège de 13 jours, les troupes mexicaines lancèrent un assaut contre le Fort Alamo.

Plusieurs mois auparavant, les Texans avaient chassé les troupes mexicaines hors du Texas.

Environ 100 soldats Texans furent placés en garnison dans le Fort Alamo.

Le colonel William B. Travis

Conscient que sa garnison ne pourrait pas résister à une attaque de grande ampleur, le Colonel « Travis » écrivit plusieurs lettres pour demander des renforts mais moins de cent hommes le rejoignirent, dont le légendaire Davy Crockett.

Davy Crockett

Davy Crockett est né en 1786, soldat, trappeur et homme politique américain. Plusieurs fois élu représentant de l’État du Tennessee.

Le 23 février, environ 5000 soldats mexicains arrivèrent à Fort Alamo avec l’objectif de reprendre le Texas. Durant douze jours, les deux forces s’affrontèrent.

Au matin du 6 mars, l’armée mexicaine avança sur le Fort Alamo mais ses deux premiers assauts furent repoussés.

Au troisième assaut, les soldats mexicains réussissent à escalader les murs du fort.

Les Texans furent obligés de quitter les remparts et de se replier dans les bâtiments de l’intérieur du fort.

Les défenseurs qui n’y parvinrent pas furent massacrés par la cavalerie mexicaine.

Selon les témoins, environ 180 Texans trouvèrent la mort et selon les historiens, de 400 à 600 Mexicains furent tués ou blessés.

Tous les défenseurs Texans furent donc tués et la cruauté pendant la bataille poussa de nombreux colons et aventuriers américains à rejoindre l’armée texane.

Davy Crockett est donc aussi mort le 6 mars 1836 au siège de Fort Alamo à l’âge de 50 ans. Il devint un héros populaire de l’histoire des États-Unis.

Poussés par l’envie de prendre leur revanche, les Texans battirent l’armée mexicaine à la bataille de San Jacinto le 21 avril 1836 qui mit fin à la Révolution. La République du Texas est née.

Le Texas rejoint les États-Unis en 1845 et devint le 28eme État.

Le fort Alamo est aujourd’hui le site le plus touristique du Texas.

Pour notre part, hormis le côté symbolique de Fort Alamo, nous avons préféré la visite de Fort Bahía. Il y avait nettement moins de monde. Bon on est un samedi, ce n’est peut-être pas le bon jour.

Encore un film à revoir « Alamo » de 1960 de et avec John Wayne (dans le rôle de Davy Crockett).

Après, nous nous sommes baladés dans Riverwalk de San Antonio.

Également appelée Paseo del Rio, cette promenade verdoyante serpente à travers le centre-ville de San Antonio, suivant sur 4 km le tracé en boucle des berges de San Antonio River.

Beaucoup d’oiseaux peu farouches

Elle est également traversée par des ponts en arc et bordée de cyprès, de cafés et de boutiques.

Puis nous reprenons la route en direction de Piedras Neygrass très proche de la frontière Mexicaine.

Paysage plat avec des troupeaux de part et d’autre.

Les quelques villages traversés semblent déserts et abandonnés avec de vieilles carcasses d’engins à moteurs. On est au Texas, tel que je me l’étais imaginé !

Sur notre parcours des chevalets de pompage de pétrole brut.

Le Texas est l’une des régions la plus productive de pétrole des États-Unis, avec l’Alaska, la Californie, les Rocheuses ainsi que l’Oklahoma.

La production totale de pétrole au Texas atteint 1,2 millions de barils par jour.

Les États-Unis sont à 11,7 millions de barils par jour.

Le pays est devenu le plus gros producteur de pétrole du monde devant la Russie avec 11,4 millions b/j et l’Arabie Saoudite avec 10,75 millions b/j.

Pour 2020, toujours aux États-Unis, la prévision est de 13,3 millions b/j, due essentiellement au boum du pétrole de schiste.

Nous nous arrêtons sur une aire de « pic-nic » à 10 km de la ville de Carrizo Springs.

Paysage un peu désolé …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s