Mardi 21 janvier

Aujourd’hui, direction Houston, près de 400 km. Malgré tout nous ne partons pas si tôt que celà (10h30).

Au fond du parking.

Sur le bord des routes, il y a de nombreuses et très grandes publicités pour des cabinets d’avocats.

Ils sont spécialisés dans les préjudices corporels suite à tous types d’accidents aux États-Unis.

Et surtout, le plaignant peut avoir droit à un dédommagement financier lié à l’accident (d’auto, de moto, de bicyclette, de bateau, etc…. ).

Généralement, ils annoncent que la consultation est gratuite. Ils travaillent au pourcentage de ce qu’ils recouvrent pour le plaignant. Si aucun recouvrement n’est possible, il n’y a donc aucun coût !

Celà me donne l’envie de revoir le film « Erin Brockovich, seule contre tous », réalisé par Steven Soderbergh en 2000 avec Julia Roberts, tiré d’une histoire vraie.

Pour nos vidanges et plein d’eau, nous nous arrêtons sur une aire spécialement prévue pour les camions.

À l’intérieur de cette station-service, vente de produits variés, typiques américains …

Et à la déco, Disney !

Certains produits vendus sont surprenant pour nous dans un tel endroit !

Et d’autres au goût très particulier …

Traversée de rizières.

Ho, le riz de l’Uncle Ben’s.

Arrêt pour le repas. Mais avant, il a fallu déposer nos armes auprès du shérif.

Nous quittons la Louisiane avec un sentiment un peu plus marqué que d’autres États traversés depuis notre arrivée aux Etats-Unis.

La Louisiane appartenait à la France de 1699 à 1762, à
l’Espagne jusqu’en 1800 et ensuite encore à la France
sous Napoléon jusqu’en 1803, qui a vendu le territoire aux États-Unis. Entre temps, les Cadiens (en anglais : Cajuns), sont arrivés suite à leur déportation de 1765 en provenance de l’Acadie au Canada (régions de la Nouvelle-Écosse, l’île-du-prince-édouard et le Nouveau-Brunswick), régions que nous avons aussi particulièrement appréciées (surtout notre rencontre avec Edmond Bourgeois).

Nous avons remarqué que la fleur de lys prend une place importante en Louisiane.

Il faut dire que Sophie est une Versaillaise, donc la fleur de lys, elle connait …

Le drapeau officiel de la ville de la Nouvelle Orléans en comporte trois à son centre de couleur dorée. Les Saints de La Nouvelle-Orléans, équipe de football américain, la portent fièrement comme logo officiel.

Et on la retrouve sur bon nombre d’objets de décoration, de souvenirs touristiques, tatouages, bijoux et journaux.

En parcourant des blogs, il s’avère que c’est avant tout, pour la population, plus un sentiment patriotique envers l’État de la Louisiane qu’un sentiment historique avec la France et sa royauté. Peu d’entre eux parlent le français, les francophones se retrouvent en minorité à l’intérieur même de l’ancienne colonie française, mais la fleur de lys se retrouve partout en Louisiane.

Préparatif du Carnaval
La carte du Texas

Mais au Texas, il n’y a pas que le désert et des champs de pétrole !

Ils ont aussi des Bayous

Nous arrivons à Houston (18h00).

Notre spot de ce soir, de nouveau sur un parking de Walmart. Et on a aperçu un camping-car Anglais, le premier que l’on voit !

Nous sommes à 15 minutes du Centre Spatial de Houston, où nous avons prévu d’aller demain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s