Vendredi 17 janvier

Au réveil, grosse surprise pour nos voisins Roland et Jacqueline qui ont un avis placardé sur leur fenêtre, une amende de 90$ et des sabots sur leurs deux roues avant !

Après des recherches sur l’origine de la situation, il s’avère que Roland a bien payé son stationnement, mais il s’est trompé quand il a marqué sa plaque minéralogique (sûrement une fausse manip) du coup il y avait juste le chiffre 1 d’indiqué à la place de son immatriculation sur le ticket … Et bien en Amérique on ne plaisante pas, à 6h00 du matin, sans les prévenir, le service de gardiennage leur a mis les sabots !!! Au final, Roland a râlé en français dès qu’il a vu du personnel (il ne parle pas anglais) et après bien des tergiversations, ils ont fini par lui enlever les sabots et la contravention, ouf !

Visite du musée « The Historic New Orleans Collection » :

Musée gratuit

Ce musée retrace l’histoire de la Nouvelle Orléans du 17eme au 19eme siècle.

Film « un tramway nommé désir » de 1951 par Elia Kazan avec Tennessee Williams.

Celà nous a donné envie de le voir !

Le musée était très complet avec des films retraçant l’histoire de la Louisiane, jusqu’à la construction du Superdome en passant par les grands sportifs.

Notre regret est qu’ils n’aient pas traité plus en profondeur le drame de l’ouragan Katrina et ses conséquences sur la ville.

Dans les rues, il y a souvent des véhicules de fêtards avec la musique à fond.

Certains éclairages sont au gaz (ils sont allumés jour et nuit)

Dans les rues, l’utilisation de gobelets et de bouteilles en verre est interdite. D’où la présence de gobelets en plastique, mais à usage unique (contrairement en France dans certains festivals).

Beaucoup de personnes essaient de vivre de petits boulots avec les touristes.

Des diseuses de bonne aventure
Musiciens
Personnages Immobiles
Caricaturistes
Cireurs de chaussures
Promenade à vélo ou en calèche
Artistes peintres ou créateurs d’objets
Écrivain et poète public

Dernière promenade à la Nouvelle Orléans en fin de journée.

Canal street
Le tramway qui s’appelle désir !
Le casino
J’ai touché le Mississippi !
Derrière la Cathédrale !
On aime bien la poste !
Rue Bourbon
Aux couleurs du carnaval
Éclairage à la flamme au gaz.
Beaucoup d’enfants qui tapent sur des seaux en plastique pour gagner quelques dollars

Retour sur notre spot.

Demain nous quittons la Nouvelle Orléans pour visiter une plantation.

4 réflexions sur “Vendredi 17 janvier

  1. Guy Tremblay

    Votre ami Roland est très chanceux, car aux USA, il n’y a pas de place à la critique. Il ne faut pas oublier que les américains sont les élus de Dieu, le peuple aux multiples bontés.
    Je sais que je suis quelque peu sarcastique. Mais à chaque fois que je passe la frontière américaine, j’ai droit à une vérification intensive de la part des douaniers, sous prétexte que j’ai une peau plus foncée que la moyenne.

    J’aime

    1. Bonsoir Guy, je te remercie pour ton commentaire. Effectivement Roland n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Il faut dire que celà fait 7 ans qu’ils sont partis sur les routes d’Europe et d’ailleurs. Du coup celà a dû forger son tempérament. Il faut lui reconnaître qu’il a eu gain de cause avec son stationnement, tout ça sans parler anglais … J’avoue que de notre côté nous n’oserions pas être aussi téméraires ! Nous essayons plutôt de rester le plus discrets possible.
      Je ne sais pas si vous avez très froid en ce moment, mais notre fille nous a parlé de -40 degrés à Chicoutimi…
      Nous espérons que tu vas mieux. Toutes nos amitiés à toi et Ginette.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s