Jeudi 16 janvier

Notre spot de la nuit dernière était derrière un stade de baseball, situé dans la ville de Westwego, proche de la Nouvelle-Orléans.

Nuit très tranquille, nous étions les seuls !

Derrière le stade Segnette Field.

Nous partons pour le centre de la Nouvelle Orléans, près du quartier français.

Brouillard

Nous arrivons sur un parking à 15 minutes à pieds du Quartier français.

Nous retrouvons Roland et Jacqueline.

10 $ pour 24 h

Départ dans les rues :

Durement touchée par le cyclone Katrina, la ville a su renaître.

La Nouvelle-Orléans ne ressemble à aucune autre ville américaine que nous ayons faite.

Le Mississippi !
Un bateau à aubes part chargé de touristes.

Vidéo, Bateau à aubes (toujours grâce à Marine qui nous les met gentiment sur Youtube … Il va vraiment falloir que l’on se penche sur la question pour apprendre et cesser de l’embêter …)

Repos entre deux représentations

La cathédrale Saint Louis au fond et les calèches pour les touristes devant.

Ce marché animé, appelé ici The French Market (1813), fut longtemps celui de la population créole de La Nouvelle-Orléans.

Boutiques et restaurants occupent désormais les bâtiments rénovés, tandis que la partie située plus en aval de la rivière reste à ciel ouvert, comme elle l’était au 19eme siècle.

Repas du midi au French Market.

Repas local, plutôt créole.

Un groupe de musiciens jouait aux abords du restaurant.

Vidéos :

Balustrades en fer forgé, façades aux vives couleurs pastel, cours fleuries… Le Vieux Carré incarne l’essence de la Nouvelle-Orléans.

Une cour intérieure

Par chance, avec ses maisons construites sur des terres situées à 1,5 m au-dessus du niveau de la mer, le quartier fut épargné par le cyclone Katrina.

Comme dans toute ville touristique, beaucoup de galeries d’art et de boutiques de luxe :

En extérieur, des artistes exposent leurs toiles.

Des groupes de musique jouent un peu partout dans la ville.

Vidéo des 3 chanteuses :

La cathédrale Saint Louis avec ses trois flèches pointues dominent Jackson Square.

Cathédrale Saint Louis

Inaugurée en 1851, il s’agit en réalité de la 3eme église érigée sur ce site. La première fut détruite par un incendie et la seconde s’effondra en 1849, au cours d’une rénovation.

La cathédrale telle qu’elle est aujourd’hui est construite en bois recouvert de stuc :

Le soir le quartier s’éveille en musique.

Dans chaque bar, au coin de chaque rue, des musiciens en solo ou en groupe font leur art.

Des enfants font de la batterie sur des seaux

Le volume sonore de certains bars est relativement fort.

Un mannequin fait de la balançoire

Nous retrouvons Roland et Jacqueline qui nous offrent un verre au « Café Beignets ».

Mojito et cocktail au rhum

Retour à la maison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s