Jeudi 9 janvier

Nuit tranquille sur le parking du Walmart, avec tous les projecteurs allumés non-stop, donc éclairage de nuit comme en plein soleil (heureusement que l’on a des rideaux occultants). On suppose que l’électricité ne coûte pas cher en Amérique !

Un des symboles de la Floride est le lamantin (manatee). Il s’épanouit notamment dans les eaux floridiennes.

Les lamantins ont longtemps été chassés pour leur chair et leur huile. Bien que leur chasse soit interdite depuis le début du 20ème siècle, il faut savoir qu’ils restent malgré tout une espèce en danger.

Ses principaux prédateurs sont les alligators et les requins, mais aussi … l’Homme. Nageant en eaux peu profondes, les lamantins s’exposent à la lame coupante des hélices des bateaux et des jet-skis. Beaucoup d’entre eux souffrent donc de graves mutilations sur le corps malgré les règles strictes de navigation.

A l’état sauvage, ces animaux deviennent de plus en plus rares à observer. La faute principalement au tourisme (comme nous) et à l’agriculture.

les touristes arrivent pour se baigner, les caresser, les poursuivre, les chevaucher , bref : les harceler, parfois avec le consentement des autorités qui voit en eux une manne bienvenue.

Touristes prêts à toucher les lamantins

En Floride, les spécialistes estiment que seuls 1’000 à 3’000 spécimens vivent à l’état sauvage.

Afin de faire au maximum un voyage « Éthique », tout en voyant nous aussi des lamantins, nous avons choisi le parc « Ellie Schiller Homosassa Springs Wildlife State Park » soutenu par un organisme de sauvetage des lamantins. 13 $/personne.

Développé dans les années 50.

Les lamantins blessés lors d’accidents de bateaux sont soignés dans ce parc. Certains sont ensuite relâchés.

Blessures sur le dos.

Il se raconte que ce mammifère est à l’origine de la légende des sirènes, décrites par Christophe Colomb en 1493 dans ses carnets de bord … Pourtant, malgré sa bonne bouille, on est loin des sirènes sexy des mythes marins.

Le lamantin est un énorme mammifère marin, appelé aussi “vache de mers”. On le surnomme ainsi car il broute les fonds marins.

Les lamantins n’évoluent que dans des eaux chaudes, 20°C et plus. Ils peuvent mourir si la température de l’eau descend en-dessous de 15°C. Ils privilégient donc les marais côtiers et l’embouchure des fleuves, notamment dans les environs du parc national des Everglades.

Il peut mesurer jusqu’à 4 mètres et peser près de 2 tonnes ! Malgré sa taille impressionnante, le lamantin est totalement inoffensif.

Chaque jour, il ingurgite à lui seul 50 kg de nourriture… que du végétal !

Leur durée de vie est entre 40 et 50 ans.

Un observatoire sous-marin permet de regarder des bancs de poissons :

Des « Snooks »
Des « Pompanos »

Le parc accueille aussi d’autres animaux en détresse de Floride : lynx roux, tortues, flamants roses, biches, alligators, ours noir, loutres et oiseaux en tous genres.

Lynx roux
Ho ma biche, Ho ma biche !
Flamant rose
Des flamants roses chercheurs d’or !
Alligators
Un ours noir
Une spatule rose

Erratum : Il y a deux ou trois jours, nous avions pris cet oiseau de loin pour un Flamant rose, or c’est une spatule rose !

Directement dans la volière !

Et même un hippopotame.

Un hippopotame ! Mais qu’est que ça fout là en Floride ?

Il s’appelle « Lu » et le 24 janvier de cette année, il va fêter son 60ème anniversaire. Sachant qu’un hippopotame vit entre 40 et 50 ans !

Il vit dans l’enceinte du parc depuis l’âge de huit ans. Il a été recueilli dans le parc quand il faisait partie de la société de production Ivan Tors Animal Actors.

Ivan Tors (1916-1983) était un producteur de film d’origine hongroise basé à Miami, mettant l’accent sur des histoires impliquant des animaux dont « Lu ».

Mais c’est donc une vedette de cinéma ce « Lu »

Attention, il ne faut pas rester sur le côté !

Sophie n’aime pas les zoo par principe. Mais le fait de recueillir des animaux blessés, celà lui a plus. En plus, il n’y avait pas trop de monde ET la température était idéale !

Après le repas, un petit remontant !

À la tienne Sophie !

NONNN ! la photo est trompeuse, c’est du miel ! Sophie a mal à la gorge, depuis le retour en bus, super climatisé, du feu d’artifice, du jour de l’an.

Le mieux aurait été un coup de « YAYA » de Michel et Annie. Mais on n’en n’a pas pris !!!

Prochain voyage, on en amène, promis.

Arrivée à Fish Creek un coin désert avec vue sur la mer !

On ne crache pas sur les parking des Walmart, c’est bien pratique.

Mais quand on trouve un spot pareil, on est aux anges (mais attention, il y a des moustiques !)

Magnifique coucher de soleil, vu de l’intérieur pour cause de moustiques !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s