Vendredi 13 décembre

Après le petit déjeuner, travaux pratiques. Scotchage du bac de douche afin de le rendre « plus » étanche …

Eric est confiant, il a vu cette technique dans le film « Seul sur Mars » de Ridley Scott, c’est dire si c’est une référence !!! (Sauf que dans le film c’est pour scotcher son casque de cosmonaute, donc c’était de l’air, pas de l’eau …)

Et moi j’éponge …

La ville de Washington aurait mérité d’y rester au moins deux jours supplémentaires. Mais pour se rapprocher de notre planning initial, nous allons descendre sur la Floride plus rapidement que prévu.

En plus, nous aurons plus chaud là-bas !

Depuis que nous sommes levés ce matin, il n’a pas cessé de pleuvoir.

Avant de quitter Washington, nous allons au cimetière d’Arlington. Situé face à Washington, de l’autre côté du fleuve Potomac et tout proche du Pentagone, ce cimetière est probablement le plus connu des cimetières militaires américains.

Entrée du cimetière pour les visiteurs
Contrôle à l’entrée comme dans tout musée.
Hall d’entrée
Mais on l’a vu en vrai celui-là à New York !

C’est un immense terrain vallonné où sont enterrées plus de 290 000 personnes. Pour la plupart, il s’agit de soldats ayant perdu la vie au combat, qu’il s’agisse de la guerre d’Indépendance, de la guerre d’Irak ou d’Afghanistan, de la guerre de Sécession, de Corée ou bien des deux conflits mondiaux.

Mis en service en 1864, il est un des plus vieux cimetières des États-Unis.

Parmi tous ces militaires, il existe quelques exceptions dont la tombe du Président Kennedy et de sa femme Jacqueline Bouvier Kennedy qui occupe à Arlington une place centrale, située entre l’entrée monumentale et la Arlington house.

La tombe en elle-même est un rectangle formé de dalles de granit, sur lesquelles ressortent 4 plaques très simples : celle du président, de son épouse, Jacqueline (bien qu’elle se soit remariée à Onassis), et de deux de leurs enfants morts en bas-âge. Une flamme permanente est sur ce parterre.

Les plaques du président et de son épouse

Sur les hauteur du cimetière se trouve un amphithéâtre de marbre du Mémorial d’Arlington où ont lieu les obsèques nationales et les cérémonies du Memorial Day et Veterans Day.

Amphithéâtre

Juste à côté, on peut trouver la Tombe du Soldat Inconnu, elle abrite les dépouilles des soldats américains non identifiés, toutes guerres confondues.

Au chant du Clairon

Depuis 1948, cette tombe fait l’objet d’une garde permanente par les soldats de l’US Army. Nous avons eu l’occasion d’assister a un cérémonial avec d’anciens militaires.

Dans le groupe de visiteurs assistant au cérémonial, nous remarquons deux couples d’Amish. Ils ne se sont sûrement rendu à Arlington par Buggy, mais vraisemblablement par voiture avec un chauffeur non Amish !

Un panneau caractéristique des américains.

La tombe de John Greer Dill qui était un maréchal britannique ayant servi pendant les deux guerres mondiales. 

On repart pour se garer dans la ville d’Arlington proche du Pentagone.

Ville d’Arlington

Après le repas, nous partons voir le Pentagone et le mémorial du 11 septembre 2001.

Depuis 1943, le Pentagone abrite le quartier général du département de la Défense. Il constitue le plus vaste bâtiment de bureaux au monde avec pas moins de 28 kilomètres de couloirs. L’enceinte du Pentagone est placée sous haute surveillance et il est strictement interdit de prendre des photos, exception faite de son mémorial.

Photo du Pentagone tirée d’Internet

Lors des attentats du 11 septembre 2001, le Pentagone a été frappé par une attaque causant la mort de 184 personnes.

Nous avons essayé de le visiter, mais il est en renovation depuis septembre 2019 et ne réouvrira que pour l’été 2020. Tant pis, nous avons pu apercevoir ce mémorial de loin derrière une palissade.

Il a été inauguré en 2008. Il est composé de 184 bancs éclairés, gravés du nom de chacune des victimes. Les bancs dont le nom gravé fait face au Pentagone, représentent les victimes se trouvant dans les bureaux au moment de l’attaque, tandis qu’à l’inverse, les bancs opposés dont les noms font face au ciel rendent hommage aux passagers à bord de l’appareil ce jour-là.

Photo du Mémorial tirée d’Internet

Au retour, passage dans un immense centre commercial. Il fait toujours chaud dans ce type d’endroit, on profite de la chaleur ça fait du bien …

Nous roulons jusqu’à Fredericksburg dans l’état de Virginia à moins d’une centaine de km de Washington, pour nous arrêter sur le parking d’un Walmart.

Le spot de la nuit !

Au final, il a plu toute la journée. Une chance que nous n’ayons pas eu ce temps hier ! Vivement la Floride avec son soleil, son sable et ses palmiers. Enfin on verra bien, il paraît que le temps y est humide et chaud à cette période de l’année.

Le 17 décembre, nous récupérons Bérénice à l’aéroport de Miami pour passer quelques jours ensemble. Nous avons 1600 km jusqu’à Miami. Soit une moyenne de 400 km par jour.

Demain, nous prévoyons de nous lever tôt pour reprendre la route. Nous allons privilégier les grands axes pour ne pas trop énerver notre embrayage. Nous risquons de ne pas avoir grand chose à dire durant les prochains jours. Peut être que nous ferons un article regroupant ces 4 jours de route.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s