Mercredi 11 décembre

Réveil frisquet, petite neige sur le pare-brise :

De la neige !

Notre spot, en ville, heureusement la circulation automobile se raréfie la nuit.

Nous partons visiter le cœur de Washington :

Nous traversons les faubourgs de Washington

Le métro de Washington, plus proche d’une ligne de train que d’un métro, à la fois aérien et souterrain :

La Maison Blanche. On l’aura vue ! De loin, de très loin, derrière des barrières, mais on l’aura vue ! Sécurité oblige, on ne peut pas s’en approcher vraiment. Nous avons lu que plus de 1000 agents patrouillaient en permanence aussi bien en civil qu’en uniforme.

La maison Blanche
Des manifestants et des vétérans installés devant la maison Blanche

La ville de Washington :

Contraste avec la richesse et la misère, au cœur de Washington, des SDF vivent là près de la Maison Blanche …

Nous parcourons le « Mall » qui s’étend du Memorial de Lincoln au Capitole en passant par Washington Monument (l’obélisque). Soit une distance d’environ 4 km.

Le Lincoln Memorial rend hommage à un président américain : Abraham Lincoln. À l’intérieur de ce bâtiment aux allures de temple grec trône une immense statue du 16eme Président des États-Unis. Elle est taillée dans plusieurs blocs de marbre. C’est sous le mandat de Lincoln qu’a été aboli l’esclavage dans le pays. Il a été assassiné en 1865 quelques jours seulement après la fin de la guerre de Sécession.

Le mémorial de Lincoln
Lincoln

La vue depuis le Memorial est superbe. On peut y voir au loin le Capitole, le Washington Monument et la magnifique Reflecting Pool.

Vue du mémorial sur le miroir d’eau


C’est devant ce mémorial que Martin Luther King prononça en 1963 son discours si célèbre, « I have a dream » devant plus de 250 000 manifestants.

Martin Luther king

Le mémorial de Martin Luther king a été inauguré par le Président Obama en 2011. Ce mémorial s’inspire du discours de Martin Luther King « I have a dream » et reprend la phrase : « Out of a mountain of despair, a stone of hope » (« issue d’une montagne de désespoirs, une pierre d’espérance »). On y accède en passant entre deux blocs de granit censés symboliser la montagne de désespoir, puis on aperçoit en face l’imposant relief de Martin Luther King, taillé dans ce même bloc de granit et représentant la pierre d’espérance.

Autour, l’eau et les cerisiers. C’est en 1912, que le maire de Tokyo a offert 3000 cerisiers à la ville de Washington, en signe de bonne entente entre le Japon et les États-Unis. En cette saison, pas de fleurs bien-sûr.

Le secteur est délimité par des murs sur lesquels sont gravées des citations célèbres du pasteur. Elles ont été choisies selon les principes et valeurs auxquels Martin Luther King était le plus attaché : la justice, la démocratie, l’espoir et l’amour.

Tout au long du National Mall, nous croisons plusieurs monuments rendant hommage aux victimes des différentes guerres qu’ont connu les États-Unis. Le plus impressionnant est, sans conteste, le National World War II Memorial. 56 colonnes commémoratives, représentant les États et territoires de l’époque, forment un demi-cercle autour d’une somptueuse fontaine centrale, la Rainbow Pool. Ce mémorial rend hommage aux américains ayant servi lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Mémorial de la 2eme guerre mondiale

Un mur représentant les américains morts au combat pendant la Seconde Guerre Mondiale. Une étoile équivaut à 100 personnes…

4048 étoiles
Du mémorial, vue sur l’obélisque

En longeant le Mall, nous sommes passés devant le DC War Memorial, un joli pavillon circulaire soutenu par d’immenses colonnes blanches commémorant les citoyens du District de Columbia qui ont combattu pendant la Première Guerre Mondiale. J’ai trouvé qu’il ressemblait au Temple de l’Amour dans le Hameau de Marie-Antoinnette à Versailles …

Mémorial de la 1er guerre mondiale

On trouve aussi le Korean War Veterans Memorial et le Vietnam Veterans Memorial, qui respectivement rendent hommage aux vétérans de la guerre de Corée et du Vietnam.

Mémorial de la guerre de Corée

L’obélisque, véritable symbole des États-Unis, tient une place centrale dans la ville. Où que l’on se trouve à Washington, impossible de ne pas l’apercevoir !

L’obélisque

L’obélisque a été édifié en l’honneur de George Washington. Sa construction ne fut pas sans embûches. Si on l’observe bien, on remarque que le marbre de sa base présente une coloration différente. La raison ? L’édifice a été construit en deux temps dû au contexte de l’époque (Guerre Civile, difficultés financières…), laissant les travaux en stand-by pendant près de 20 ans !
Après moult péripéties, le Washington Monument fut finalement inauguré en 1885 soit 37 ans après le début de sa construction. À l’époque, il était le plus haut monument du monde jusqu’à la construction de la Tour Eiffel.

Du haut de ses 170 mètres, l’obélisque parait vraiment immense au milieu de cette ville sans building.
On a pu monter tout en haut pour profiter d’une vue à 360 degrés sur la ville. L’intérieur est creux sans structure métallique, il a été édifié pierre par pierre, impressionnant ! Il y a un ascenseur qui y monte en quelques minutes.

Vue sur le fleuve Potomac
Vue sur la maison Blanche
Vue sur le Capitole
Toujours avec Jolly Jumper
Les fenêtres d’où l’on a la vue, en haut des 170 m

Nous quittons le centre ville pour reprendre le métro et refaire 50 minutes de marche à pied pour retourner à notre spot.

Comme nous sommes un peu loin du centre, nous changeons de spot pour nous rapprocher du métro, nous allons dormir au pied d’un feu rouge, avec beaucoup de circulation, mais comme nous sommes fatigués, celà ne devrait pas nous déranger !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s