Lundi 25 et mardi 26 Novembre

Lundi 25 Novembre

Beau soleil ce matin, on traîne un peu, quelques courses et nous quittons Brooklyn en début d’après midi.

Une dernière vue en quittant New York

Arrivée tardive dans la nuit, on commence à profiter des illuminations des maisons :

Nous avons dormi à 150 km au sud ouest de New York.

Mardi 26 Novembre

Nuit très froide, les vitres sont gelées …

Petite promenade avant de reprendre la route.

De somptueuses demeures

Nous souhaitions passer dans la région des Amish afin de nous rendre compte de leur mode de vie.

Nous nous sommes rendus à Lancaster en Pennsylvanie. La ville compte la plus forte concentration d’Amish et ce depuis plus de trois siècles.

Région légèrement vallonnée avec des fermes entourées de champs.

Parmi les règles de vie des Amish, il en est une qui interdit formellement les photos, c’est un principe qui leur est cher. De ce fait, nous avons limité les photos de personnes.

Ferme au loin.

Les Amish ont refusé toute forme de modernité et ont gardé un mode de vie comme autrefois. Ils obéissent à des règles et des principes très stricts afin de conserver leur identité. Ces principes sont bien sûr tirés de la Bible, ces communautés anabaptistes suivent l’enseignement du Nouveau Testament avec beaucoup de rigueur. C’est un certain Jakob Amman qui a fondé cette religion en Suisse, les persécutions subies par les Amish au 18ème siècle les ont poussés à fuir l’Europe pour les Etats-Unis. On compte aujourd’hui près de 300 000 personnes qui ont tourné le monde à la vie moderne pour mener une vie simple dépourvue de nombreuses commodités.

Les familles se composent d’environ 6 à 8 enfants mais cela peut aller jusqu’à 12, l’accouchement se fait à la maison. Maison qui est donc dépourvue d’électricité, les réfrigérateurs et autres lumières fonctionnent grâce au propane.

Cette société antimatérialiste est basée sur un système d’entraide, la vie communautaire prend le pas sur l’individualité. La principale règle : « tu ne conformeras point à ce monde qui t’entoure » reflète à elle seule l’essence même du mode de vie des Amish. Ils vivent en communion avec la nature, la plupart d’entre eux travaillent aux champs, sur leurs terres. D’autres ont été contraints à travailler en entreprises (majoritairement en menuiserie)

Les fermes Amish sont généralement reconnaissables aux grandes cordes à linge recouvertes de nombreux vêtements

Il n’existe pas de hiérarchie sociale, tous les individus sont égaux, cette règle se reflète tout particulièrement dans l’uniformité de leurs vêtements. Les femmes portent des robes sombres ou de couleur pastel, il n’y a pas de boutons, de ceintures ni de fermetures éclair ; les femmes ne portent ni bijou, ni maquillage mais tirent leurs cheveux en chignon pour le recouvrir d’un bonnet blanc. Il en va de même pour les hommes, la tenue est simple, composée d’un pantalon noir, d’une chemise et de bretelles, sur la tête un chapeau de paille s’impose la semaine, laissant place à un chapeau de feutre pour le dimanche.

Les hommes portent une barbe lorsqu’ils sont mariés.

Leurs moyens de locomotion, les fameux buggys sont également uniformes, tous noirs, ils possèdent tout de même l’électricité afin que ce soit plus sécuritaire sur la route. Il n’est pas possible pour un Amish de posséder ou de conduire une voiture mais il peut tout de même en profiter en tant que passager.

Il y a des emplacements pour les chevaux devant tous les commerces (nous avons même vu une banque qui offre un tuyau d’eau pour abreuver les chevaux).

Les enfants font leurs déplacements à pied ou en trottinette, les vélos ne possèdent même pas de pédalier.

Vélo sans pédalier

Nous nous sommes arrêtés au Kitchen Kettle Village. Ce petit village est en fait un concentré de restaurants et autres boutiques de souvenirs.

Ouvert en 1954 par une famille du coin, Bob et Pat (les fondateurs) voulaient proposer une expérience originale en conviant les gens à venir goûter leurs gelées autour d’un café. Le succès fut tel qu’ils ont du agrandir et agrandir encore pour accueillir aujourd’hui pas moins de 42 boutiques mais aussi de nombreux hébergements.

Dans une boutique d’objets en bois
Test d’un Rocking-chair super confortable. Mais plus de place dans le fourgon !

Comme il fait nuit, nous décidons de passer la nuit sur le parking bien que ce ne soit pas un spot … Nous espérons ne pas nous faire « éjecter » …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s